Fabrication d'une marionnette

 

Pour la fabrication d'une marionnette traditionnelle, le tilleul est utilisé comme il l'était au temps de Mourguet, lorsqu'il créa ses premières marionnettes.

Le tilleul est apprécié pour ses qualités de sculpture et pour un poids moindre, ce qui facilite la manipulation, car n'oublions pas que la marionnette est tenue à bout de bras.

Ainsi, d'un morceau d'arbre, on pourra sculpter les différentes têtes de marionnettes du Théâtre de Guignol.

Préparation du bois

Ainsi, après avoir reçu le tilleul, il faut le débiter. Cette opération épuisante prendra quelques jours... où la sciure est omniprésente. Ces fines particules vous emplissent les narines.

Avant d'utiliser des tranches de tilleul, étaient utilisées des bûches de tilleul. On parlait alors de marionnette au coeur de bois, car le sculpteur cherchait le coeur. La face de la marionnette était positionnée au Nord (c'est là où il y a le plus de stries), la nuque se trouvant au Sud.

Tranche de tilleul.
Tranche de tilleul.

Cubes de tilleul.
Cube de bois.

Mais débiter le bois n'est pas tout, il faudra couper des cubes de bois à la grosseur de la marionnette désirée. Pour une marionnette « professionnelle », il faudra coller deux morceaux de bois pour avoir la grosseur nécessaire.

 

Début de la forme

Découpe du profil à la scie.

Après avoir coupé le bloc de bois, on trace le profil des marionnettes (chacune ayant été relevée d'après les photos de profil des marionnettes de Neichthauser) et on coupe suivant ce profil à la scie.

Puis vient le dégrossissage au touret, mais cette opération n'est possible qu'après une longue expérience ; sinon, on utilise une grosse gouge.

La phase mécanique est terminée, maintenant, il faudra tout faire à la main.

Etapes de fabrication.

Etapes de fabrication.

L'ébauche ainsi obtenue va continuer à être sculptée à la gouge pour donner des détails de plus en plus petits. Vient ensuite le ponçage pour affiner les éventuels coups de gouge.

 

Fin de la sculpture

La tête est enfin sculptée, mais pour devenir marionnette, il faut qu'elle soit manipulable, ainsi, on perce un trou pour pouvoir mettre l'index. Ce trou ne devra pas être trop gros ni trop petit pour ne pas gêner le manipulateur.

Guignol non apprêté.

Guignol peint.

Il faudra préparer cette matière brute à recevoir la peinture et à devenir expressive ; on lui applique des enduits (fond dur pour boucher les imperfections ce qui permettra à la peinture de coller sur ce fond et ne pas imprégner le bois).

La sculpture est complètement terminée et toutes ces phases ont demandé deux jours ; que ce soit une taille de salon ou une taille professionnelle, le temps nécessaire est identique. Il faudra deux jours supplémentaires pour peindre le visage, mettre les cheveux et l'habiller.

 

Prêt pour le spectacle

La marionnette est alors prête pour se chamailler et s'exprimer dans son univers : le castelet.

Marionnettes dans le castelet.
Avec l'aimable participation de l'Ateyer de Guignol (Gilbert et Geneviève Pavaly).

 

Où peut-on se procurer une marionnette traditionnelle ?

  • Il y a la boutique Disagn Cardelli dans le Vieux-Lyon (6, rue Saint-Jean - Lyon 5e) qui propose des marionnettes traditionnelles ou à l'effigie de quelqu'un. Le sculpteur Damien Weis a sculpté notre Bailly : Gérard Collomb, mais aussi, le prélat des Gaules : Monseigneur Barbarin, ou le président de l'OL : Jean-Michel Aulas.

 

Damien Weis lors d'une exposition à l'Office de Tourisme de Lyon en octobre 2011 :




  • Ou le sculpteur Patrick Gabet également dans le Vieux-Lyon (19, quai Pierre Scize - Lyon 9e) :

 




  • Et si vous souhaitez acquérir une marionnette ancienne, un antiquaire de la rue Auguste Comte (Lyon 2e), au 28, peut vous satisfaire. Il s'agit de Antic Dolls Toys.